Peintures

Description du tableau de Konstantin Yuon «Nouvelle planète»


La toile "Nouvelle planète" a été écrite par l'artiste russe Konstantin Yuon en 1921. L'artiste étant souvent impliqué dans la décoration de plates-formes théâtrales, il existe une version selon laquelle cette toile devait devenir une décoration théâtrale. Juste au moment de la création de la toile, la révolution d'Octobre a eu lieu, et bientôt le pays allait devenir un État soviétique.

L'auteur donne peut-être une analogie et compare le changement du système politique à la fin du monde. Tout se passe si inopinément que des gens surpris de ravissement, de peur et de confusion se précipitent dans la rue, où ils ont vu un véritable défilé de planètes.

Le ciel sombre est illuminé par la lueur de corps rouges et jaunes ardents suspendus dans l'air. Ces géants muets sont témoins de la révolution du régime public russe. L'image incarne une tempête d'émotions, d'admiration et de souffrance. Les gens courent sur un sol de saphir froid et sombre, tombent les uns sur les autres, tombent à genoux, lèvent les mains vers le ciel, serrent la tête en désespoir de cause, s'enfuient.

Toute cette foule de gens déchaînés est née sous les rayons dorés brillants qui sont chassés de la terre avec une gerbe puissante et se précipitent sur des planètes lointaines. Les rayons de lumière semblent symboliser la dégénérescence de la terre, sa transformation. Elle est toujours pleine de force et, malgré des guerres sanglantes et des soulèvements fréquents, est prête pour une nouvelle vie meilleure.

Les gens n'ont pas encore réalisé que le monde ne périra pas, tout restera à sa place. Le changement de pouvoir, même s'il les affecte, ne pourra pas être détruit, aussi insensé et cruel qu'il puisse être. Le monde n'arrêtera pas sa vie, bien que des transformations se produisent.

Les changements sont particuliers aux gens, même s'ils sont perçus négativement. Tout ce qui est nouveau fait toujours peur, mais, néanmoins, le nouveau porte quelque chose de mieux qu'avant. Il vaut mieux ne pas éviter les pertes, mais il faut le tenir pour acquis.





Fedotov Ankor Plus Ankor


Voir la vidéo: Des PLANÈTES encore plus HABITABLES que la Terre? DNDE #119 (Août 2021).